élections au Conseil d’Administration

21 au 28 janvier

Pourquoi voter pour la liste d’union

Avec vous pour l’Avenir ?

Face à un Gouvernement-actionnaire et une Direction du Groupe FTV désirant réduire les Conseils d’Administration à des chambres d’enregistrement composées de «professionnels» du syndicalisme, nous aurons à cœur de vous représenter véritablement et faire entendre votre voix, celle de la vie réelle de l’entreprise.

Vos préoccupations : Nos priorités

01

L’indépendance, une exigence

En tant qu’administrateurs nous nous engageons auprès de vous à exercer nos mandats, libres de toutes pressions, dans le seul intérêt des salariés. Nos positions se fonderont sur une analyse objective des dossiers, qui évaluera systématiquement l’impact social des mesures proposées.

Du 21 au 28 janvier, pour être véritablement représenté

votez pour la liste AVEC VOUS POUR l'AVENIR !

02

L’emploi, un impératif

La crise sanitaire, la transformation numérique, les rapprochements avec Radio France ne doivent pas servir de prétexte à la réduction de la masse salariale. La production de contenus, quel que soit le support, est notre cœur de métier et nous devons lutter contre l’externalisation. C’est à cette seule condition que l’emploi des permanents comme des non-permanents et les savoir-faire seront valorisés et protégés. Nous y veillerons ainsi qu’à un meilleur équilibre des ressources humaines par secteur, certains étant clairement en sous-effectif, et que la RCC (Rupture Conventionnelle Collective) ne fait qu’aggraver.

Du 21 au 28 janvier, pour être véritablement représenté

votez pour la liste AVEC VOUS POUR l'AVENIR !

03

Télétravail, un enjeu d’avenir

La crise sanitaire a fait surgir un sujet majeur : le télétravail, qui tend à se généraliser et va perdurer. Nous demanderons qu’il soit réellement évalué, donne lieu à un engagement fort de l’entreprise tant sur le plan financier qu’en terme de santé pour sécuriser les salariés et les accompagner le mieux possible pour un nécessaire équilibre vie personnelle / vie professionnelle.

Du 21 au 28 janvier, pour être véritablement représenté

votez pour la liste AVEC VOUS POUR l'AVENIR !

04

Parcours & formation, une nécessité

Le développement des compétences par des parcours au sein de FTV est une nécessité. C’est également le levier indispensable au développement de nos activités. Le développement du numérique ne doit pas exclure celles et ceux qui souhaitent s’investir. La formation doit permettre à chacune et chacun d’entre vous d’évoluer au sein de l’entreprise quel que soit le secteur et quel que soit l’âge. Pour ce faire, nous exigerons transparence et équité dans l’accompagnement de vos projets d’évolution.

Du 21 au 28 janvier, pour être véritablement représenté

votez pour la liste AVEC VOUS POUR l'AVENIR !

05

Régionalisation, des identités

La proximité est sans aucun doute l’avenir des médias et France Télévisions dispose d’un maillage exceptionnel de notre territoire. Le déploiement des offres régionales doit être un impératif à condition de s’appuyer sur les moyens correspondants et de développer l’autonomie éditoriale. Nous veillerons à ce que l’indépendance vis-à-vis des collectivités territoriales soit une réalité afin de garantir les meilleures conditions de travail.

Du 21 au 28 janvier, pour être véritablement représenté

votez pour la liste AVEC VOUS POUR l'AVENIR !

06

Outre-mer 1ères, une évidence

Dans un univers de plus en plus concurrentiel et avec la fermeture de France ô, les chaînes 1ères doivent bénéficier d’un accroissement de leurs moyens afin d’être en capacité de remplir leur mission de chaînes de plein exercice. Le portail des Outre-Mer doit apporter une valeur ajoutée aux utilisateurs et permettre aux salariés engagés de déployer toutes leurs compétences. Nous rappellerons aux représentants de l’Etat que le saupoudrage de sujets ultramarins dans les programmes nationaux ne saurait suffire. Les publics ultramarins sont composés de citoyens à part entière en droit de bénéficier de programmes de qualité sur tous les supports.

Du 21 au 28 janvier, pour être véritablement représenté

votez pour la liste AVEC VOUS POUR l'AVENIR !

07

Financement, un défi

La contribution à l’audiovisuel public est la seule véritable ressource de France télévisions. La crise sanitaire nous enseigne que la publicité ne permet pas un financement pérenne et peut mettre en danger l’équilibre financier de l’entreprise. Alors que la taxe d’habitation est amenée à disparaître pour tous les contribuables, nous défendrons le principe de ce financement direct qui de surcroît garantit l’indépendance éditoriale.

Du 21 au 28 janvier, pour être véritablement représenté

votez pour la liste AVEC VOUS POUR l'AVENIR !

Vos candidats

Nous revendiquons un syndicalisme de terrain, inscrit au plus près des collectifs de travail.

Nous vivons les mêmes problématiques quotidiennes que vous et nous serons votre voix pour que l’Etat actionnaire et les autres membres du C.A. soient informés de vos conditions de travail, de votre engagement et pour éviter que l’humain ne devienne une variable d’ajustement.

Linda BELHAOUES

Journaliste spécialisée

Journaliste, j’ai intégré FTV il y a plus de 20 ans, d’abord à Lille, Marseille puis Lyon (FTR). Titulaire d’un Master en communication et d’un diplôme de l’Ecole Supérieure de Journalisme, mon parcours atypique m’a permis d’évoluer aussi bien en tant que PTA que Journaliste. Je me suis investie très tôt dans la bataille pour l’égalité Femmes-Hommes. Aujourd’hui je me bats pour la diversité, pour toutes les diversités, qu’elles soient liées au handicap, à l’orientation sexuelle, à l’origine sociale ou ethnique.
Doctorante en sociologie des médias et titulaire d’un Master de Sciences Po en Management des médias et du numérique, j’ai une vision globale de l’avenir de notre secteur et de nos métiers où les technologies assistent l’humain, et non pas l’inverse. C’est cette idée que nous défendrons et que nous porterons.

Thierry VILDARY

Grand Reporter

Journaliste à France Télévisions depuis 28 ans, j’ai débuté en tant que reporter localier dans une radio indépendante puis j’ai intégré le réseau France 3 à Poitiers, Paris-Ile-de-France avant de rejoindre FTV sports. Aujourd’hui, journaliste d’investigation, je défends plus que jamais l’indépendance éditoriale et l’autonomie des rédactions.
Dans une période où les dirigeants des médias, FTV y compris, réduisent le métier de journaliste à du travail de bureau, je continue de soutenir le travail de terrain au service du public, le seul qui donne du sens et de la valeur à tous nos métiers. Engagé syndicalement depuis 25 ans, j’ai exercé régulièrement plusieurs mandats dans différentes instances. Aujourd’hui avec la CGC et l’UNSA, je défends l’idée d’un syndicalisme autonome et honnête qui ne change pas de discours selon l’étage où il s’exprime. 

Hélène GRAFTIEAUX-NEDELEC

Gestionnaire administrative

Salariée à FTV depuis plus de 12 ans, je suis actuellement à la Direction Financière, au service des missions de l’information. J’ai évolué au sein des services généraux parisiens et occupé différents postes : structure hygiène, service à l’utilisateur, auditrice interne dans le cadre de l’obtention de la norme ISO.
J’ai exercé plusieurs mandats de représentante du personnel dont celui de Trésorière-adjointe du CE et Présidente de la commission logement. Mon intérêt pour l’entreprise et ses salariés est un engagement de longue date. Aujourd’hui, élue au CSE Siège et représentante au CI-Ortf, je m’engage à faire entendre la voix des salariés au plus haut niveau.

Pourquoi le c.a. vous concerne ?

Le Conseil d’Administration est la seule instance dans laquelle des élus des salariés siègent aux côtés de représentants de l’Etat actionnaire, de parlementaires et de personnalités désignées par le CSA.
C’est le C.A. qui décide des grandes orientations de France télévisions et ses filiales. Autant dire que les décisions qui y sont prises sont celles qui font notre quotidien au travail et l’avenir de l’audiovisuel public.

Le C.A. de France Télévisions comprend, outre la Présidente, 14 membres dont 2 représentants des salariés.
C’est donc votre voix que nous porterons dans cette instance de gouvernance où l’entre-soi n’aura pas sa place.