CorseViaStella

Lettre ouverte de l’UNSA et du SNJ à la directrice de ViaStella

Madame la Directrice Territoriale,

Il y a deux mois, lors de votre premier CSE, vous vous êtes engagée devant les élus à un changement de pratiques quant à l’évolution, l’organisation future et la méthodologie employée pour le déploiement du projet d’entreprise.

Vous mettiez alors en avant, une approche plus « collaborative » avec la mise en place de réunions de concertation sur la GPEC (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences) liée à la RCC.

La méthode proposée avait pour objectif affiché de changer les méthodes d’organisation de travail, d’évoluer vers des expérimentations et des nouveaux métiers, tout en y impliquant les partenaires sociaux et en portant une attention toute particulière à la qualité de vie au travail des salariés.

Des salariés,  qui ont largement contribué par leur travail, leur engagement et leur implication au développement de France 3 Corse Via STELLA, reconnue  comme chaîne de plein exercice.

Le dispositif qui va rentrer en vigueur (accord QVT) doit donc permettre de sécuriser les personnels et donner aux représentants des organisations syndicales le levier nécessaire à la mise en place des projets de l’entreprise.

Or, ce qui se passe actuellement au sein de France 3 Corse Via Stella, nous inquiète.

Une GPEC à sens unique, des annonces de nominations et des changements d’organisations  déjà en cours. Dans le même temps, nous découvrons des mouvements de poste sans mesures d’impact et des salariés « non-permanents » en attente de contrat alors qu’un accord a été validé en GPEC.

Un inventaire loin d’être exhaustif ! Et tout cela, sans l’avis des salariés concernés, ni celui des partenaires sociaux.

Nous, représentants des organisations syndicales, déplorons que les promesses ne soient pas tenues, que les méthodes restent les mêmes et que le dialogue social demeure finalement un vain mot.

Etant donné, le contexte actuel qui impose des réformes et des transformations importantes à l’entreprise, la direction compte-t-elle vraiment se passer de dialogue social avec les conséquences que cela pourrait impliquer ?

Les évolutions des métiers, les expérimentations ne sauraient être imposées de manière unilatérale. Nous demandons donc à la direction de prendre ses responsabilités en ouvrant un dialogue social sincère avec les organisations syndicales afin de négocier un accord qui permettent de mettre les compétences des salariés en adéquation avec les besoins de l’entreprise.

C’est à cette seule condition que la direction pourra envoyer un signal fort aux salariés et d’obtenir leur confiance afin de continuer à développer Via Stella.

Cliquez ici pour télécharger cet article au format PDF

Fermer le menu
Fermer le panneau

Bureau V2820 / 2ème étage
7 esplanade Henri de France
75907 PARIS CEDEX 15

01 56 22 56 08 / 56 48

Pour tout renseignement, Thierry et Linda sont à votre écoute :

Rejoignez-nous !​