CSE-siège

Disparition du Soir 3, évolution de l’organisation à la direction financière, qualité de l’air au niveau 0, franceinfo.fr…

Compte rendu CSE siège
24 et 25 Juin 2019

 

Les principaux points à l’ordre du jour de ce CSE du mois de Juin :

 

Information/consultation sur le transfert de Soir 3 vers Franceinfo.

Malgré plusieurs mouvements de grève très suivis durant ce mois de juin, la direction maintient son projet. Elle est donc venue ce 24 Juin recueillir l’avis des élus du CSE siège.
Pourquoi transférer une édition qui rassemble chaque jour une moyenne de 600 000 téléspectateurs vers une antenne qui n’en totalise pas plus 30 000 à la même heure.  Pour le directeur de l’information il s’agit avant tout d’un projet éditorial et d’un pari pour l’avenir.
Pour l’UNSA, derrière le projet éditorial il y a avant tout un projet économique qui va sacrifier une édition emblématique du service public. Ce seront celles et ceux qui fabriquent le Soir 3 depuis des années qui seront les premiers perdants de ce pari.
Le projet prévoit « l’intégration des équipes issues des éditions du Soir 3 à l’organisation de Franceinfo » pour permettre de créer la nouvelle offre d’information ; la notion de volontariat ne semble pas prévue au programme. Pour la direction c’est un moyen simple et peu coûteux pour renforcer un effectif Franceinfo sous-dimensionné où les arrêts maladie se multiplient avec pour conséquence la fabrication de certaines éditions en mode dégradé par manque de personnel.
Les différentes instances représentatives du personnel RP, CSE, CSSCT (commission santé sécurité et conditions de travail) ont régulièrement alerté la direction sur les problèmes de fonctionnement de France info. Nombreux sont ceux qui y rencontrent quotidiennement des difficultés dans l’exercice de leur métier : personnels de plateau, deskeurs, chargés d’édition, responsables d’édition, assistants de rédaction…
Lors de la dernière réunion de la CSSCT siège, la direction ne pouvant plus nier ces problèmes, a annoncé la tenue de réunions entre la DSQVT (direction de la santé et de la qualité de vie au travail), la médecine du travail et la direction de l’information pour évaluer les difficultés rencontrées par les équipes de France info.

Les élus du CSE siège ont adopté à l’unanimité une Résolution à laquelle l’UNSA s’est associée pour exprimer son opposition au projet de suppression du Soir 3.

 

Information/consultation sur le projet d’évolution de l’organisation de la direction financière.

La séance a commencé par la présentation du rapport d’expertise réalisé par le cabinet SECAFI.
Il s’agit d’un projet de réorganisation comportant quatre parties et qui va impacter 141 postes (dont 82 comptables) sur les 196 que compte la direction financière :

  • Organisation de la direction comptable.
    L’ensemble des comptables siège et réseau France 3 seront rattachés à une même direction comptable dont l’activité sera organisée par cycles comptables. Les 54 postes de la comptabilité siège et les 28 postes de comptables de la finance France 3 formeraient la comptabilité FTV
  • Organisation de la direction finance France 3.
    Les 25 postes finance restants de la finance France 3 s’organiseraient autour des directions régionales.
  • Evolution de l’organisation de la direction finance en charge des fonctions supports.
  • Evolution de l’organisation de la direction centrale du contrôle de gestion
    La finance fonctions supports, programmes, antennes, production et numérique suivra la nouvelle organisation de la DGDAP (direction générale des antennes et des programmes).

Dans une synthèse des risques liés à ce projet, le rapport du cabinet Secafi met en avant :

  • Une perte d’intérêt et de sens au travail qui pourrait être provoquée par la spécialisation. Ce risque surtout ressenti pour la comptabilité fait également craindre une in-employabilité en interne comme en externe.
  • Une double perte de repères surtout redoutée en région ; pour les financiers avec les opérations et pour les agents en l’absence de financiers de proximité.
  • Des interrogations sur l’organisation dans l’avenir avec les prochains départs. La direction de la finance a enregistré une baisse de 9,4% de ses effectifs en 2 ans. Un trop grand nombre de départs pourrait provoquer une baisse de qualité du travail ou l’externalisation de certaines tâches.
  • Un sentiment de déséquilibre entre le siège et les régions.

De son côté, la direction prévoit :

  • Des renforts durant la période de transition.
  • L’organisation de groupes de travail en Septembre et de sessions de formation en Octobre. Des formations au management à distance sont prévues.
  • Des possibilités de passerelles entre les différents cycles comptables.

 

Rapport d’analyse de la qualité de l’air au niveau 0

Suite aux différentes alertes lancées par les instances sur le problème de la qualité de l’air au niveau 0, la direction a demandé au laboratoire CARSO de réaliser une campagne de mesure de la qualité de l’air dans les locaux de France Télévisions.
Les élus du CSE n’ayant reçu aucun document concernant ce point, c’est en séance qu’ils ont pris connaissance du rapport d’analyse présenté par le laboratoire CARSO.
Il était donc difficile d’interpréter les résultats de cette campagne de mesures réalisée entre le 03 et le 10 Mai 2019.
Une analyse ponctuelle n’étant pas suffisante pour en tirer des conclusions, les élus ont demandé à la direction de leur transmettre l’ensemble des mesures réalisées depuis 2009.
Dans une délibération adoptée à l’unanimité, ils se sont également réservé le droit de demander à la direction d’autres analyses sur la qualité de l’air à France Télévisions.

L’UNSA ne peut se satisfaire de résultats médiocres. Alors que la grille des programmes de la rentrée fera de l’environnement un des enjeux prioritaires, France Télévisions se doit d’être exemplaire en garantissant à ses salariés la même qualité de l’air à tous les étages.

Cliquez ici pour accéder au rapport d’analyse de la qualité de l’air

 

Information sur la situation au sein de la rédaction numérique de Franceinfo

Alexandre Kara et Marie-Aude Cellier sont venus faire un point sur la situation au sein de la rédaction de Franceinfo.fr quelques mois après les révélations dans la presse de faits de harcèlement.
L’enquête confiée à un cabinet extérieur est terminée et après le rendu des conclusions, France Télévisions a décidé de se séparer des deux salariés mis à pied.
Un certain nombre d’actions sont prévues :

  • Accompagnement psychologique pour les collaborateurs de la rédaction et lancement de groupes de sensibilisation et d’échanges avec une psychologue du travail.
  • Renforcement du management de proximité avec un accompagnement spécifique de la ligne managériale pour la rentrée.
  • Une réorganisation de la hiérarchie sera présentée lors d’un séminaire à la rentrée. Des recrutements de managers sont prévus prochainement et les élus font remarquer que ce sera une bonne occasion pour respecter la parité dans la hiérarchie de Franceinfo.
  • Alexandre Kara prévoit enfin de faciliter les passerelles entre Franceinfo et Franceinfo.fr.

L’UNSA veillera à ce que la direction respecte ses engagements.
Pour nous, la vigilance  doit être l’affaire de tous afin d’éviter que des faits aussi graves puissent se reproduire à France Télévisions.

Télécharger cet article au format PDF

Fermer le menu
Fermer le panneau

Bureau V2820 / 2ème étage
7 esplanade Henri de France
75907 PARIS CEDEX 15

01 56 22 56 08 / 56 48

Pour tout renseignement, Thierry et Linda sont à votre écoute :

Rejoignez-nous !​